Le Signal Nigeria: Les actes de piraterie maritime ont baissé de 77%, durant les 9 deniers mois

Congo - Brazzaville

La BDEAC octroie 59 millions USD au profit du Congo pour le financement d'un corridor routier

Publié le: ven. 10/09/2021, 00:08

Après le Gabon, le Congo amorce les diligences nécessaires pour la réalisation de la route Brazzaville-Libreville.

Le siège de la BDEAC, Banque de développement des États de l'Afrique centrale.

Après le Gabon, le Congo voisin amorce les diligences nécessaires pour la réalisation de la route Brazzaville-Libreville. Ce corridor, situé sur la transafricaine n°3 Windhoek-Tripoli, est essentiel pour le développement socio-économique des pays de la sous-région d’Afrique centrale.

Le Congo Brazzaville s’est vu octroyer un prêt de 32,8 milliards FCFA (environ 59 millions USD) pour financer le projet de construction de la route Dolisie-Kibangou, dans le département du Niari (au sud du pays), frontalier avec le Gabon.

Il s’agit d’une facilité financière accordée par la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC), dont l’accord a été signé le lundi 16 août entre Fortunato-Ofa Mbo Nchama, président de l'institution, et le ministre congolais des Finances, Roger Rigobert Andely.

Long de 93 km, l’axe Dolisie-Kibangou est une section du corridor Brazzaville-Libreville qui fait partie des onze projets prioritaires du Programme économique régional (PER) de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). La BDEAC s’est engagée à soutenir la mise en œuvre de six d’entre eux à travers une enveloppe financière globale de 308 milliards FCFA.

La portée du chantier comprend en outre la construction des ponts sur le Niari et la Louvakou ainsi que la réhabilitation de 53 km de pistes rurales connexes, la réhabilitation des infrastructures socio-économiques, la réalisation de 21 forages d'eau le long de l'axe au Congo et la construction d'un poste de contrôle forestier et faunique à Mila Mila.

Source: Agence Ecofin

image-pub
acturoute youtube
Akinwumi Adesina : « Nous avons déjà connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés »

Dans cet entretien réalisé en novembre 2019, le président de la BAD fait le point des efforts faits ces dernières années dans le secteur des transports en vue d’améliorer par la même occasion la qualité de vie des populations africaines. « Ces quatre dernières années, nous avons connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés », dit-il.

image-pub